Nourrir la joie au quotidien est une source inépuisable de bienfaits!


Le corps bénéficie de nombreux avantages à ressentir de la joie, n’est-ce pas?

Nourrir la joie est une source inépuisable de bienfaits car elle va aussi apporter de meilleurs liens sociaux, plus d’amis donc!

La joie est la source d’un cercle vertueux!

La joie provient de nos proches et de leur bien-être, de services rendus, d’exercices de visualisation comme les techniques proposées dans ce blog, de surprises, de victoires, de la santé … et de l’argent !(E-secours à 39 euros pour gagner 2000 euros par mois en participant à des sondages)

Nourrir la joie au quotidien est une source inépuisable de bienfaits! Mais comment faire?

Pour commencer à nourrir la joie, une première information pour les personnes qui voudraient essayer, juste pour vérifier.

“La vie a beaucoup plus d’imagination que nous.” -François Truffaut

La philosophie bouddhiste nous apprend que si nous sommes capables de nous réjouir vraiment des bienfaits, ils nous reviendront dans la même mesure.

Par exemple, si je parviens à me réjouir des gains perçus par un inconnu à un jeu, ces mêmes gains seront pour moi dans le futur !

Mais se réjouir comme ça n’est pas la partie la plus simple! La joie doit être semblable à celle que nous pourrions ressentir dans les mêmes circonstances!

L’idéal serait aussi d’offrir mentalement ce bien au bien de tous les êtres.

Nombreuses sont les circonstances pour se réjouir et offrir !

Voici un exercice d’auto hypnose pour développer et nourrir la joie qui est une source inépuisable de bienfaits :

Là où je suis, je prends conscience des points d’appuis de mon corps et je prête attention aux mouvements de ma respiration. Peu à peu, ma respiration devient plus profonde. Je me calme et me détends. Mon observation de ma respiration me plonge encore plus profondément dans la détente.

Je visualise un soleil dans mon ventre. Je sens qu’il l’éclaire et le réchauffe avec douceur.

Ce soleil accompagne ma respiration à partir de mon ventre.

J’observe paisiblement les mouvements de ma respiration et je me sens bien.

Ce rayonnement chaleureux est semblable à celui de la joie.

À l’inspiration, je fais monter la lumière et la chaleur du soleil vers mon cœur et jusqu’à mes épaules.

La joie monte en moi.

À l’expiration, je laisse le soleil rayonner partout en moi.

La joie m’envahit.

Plus je respire en conscience, plus la joie en moi grandit.

Et je peux m’imaginer, dans ma vie quotidienne, ressentir cette joie à l’identique parce que dès maintenant, je sais comment la faire naître, grandir et s’épanouir.

Peut-être ai-je envie de sourire du coup.

Je reprends à mon rythme conscience de mon environnement.

Bien à vous !

Si ?, à partager. Merci !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *