Découvrez les significations de vos larmes et

 

calmez les souffrances qui y sont liées 

 

 

avec le soutien de votre esprit critique!

 

 

 

 

Partagez vos expériences pour mieux les comprendre

dans le groupe privé Facebook dédié  


Ses larmes en voixObservez cet oeil droit qui laisse une larme, légèrement décentrée vers l’extérieur, s’écouler sur sa joue. Et son oeil gauche qui freine une larme qui se place totalement à l’extérieur de son oeil…

Ce bébé exprime sa légère panique face à l’action en cours et se sent désorienté. Voilà ce qui peut être perçu à travers une analyse récurrente des écoulements de larmes.

 

Les enfants se roulent par terre, tapent, crient… parce qu’ils sont des personnes à part entière. Ils vivent pleinement leurs émotions.

Eh oui, l’expression de leurs besoins primaires comme manger et dormir ou encore des besoins secondaires de sécurité, etc. est à considérer.

 

Car quand ces besoins sont inassouvis, ils provoquent des tensions, des frustrations et déclenchent souvent des crises, des colères, comme les adultes en fait!

 

Des réactions inappropriées, par manque de compréhension, font souffrir davantage.

 

Expérimenter cette nouvelle approche des écoulement de larmes vous plonge directement dans l’empathie face à la souffrance exprimée.

 

“Ce n’est pas aux enfants d’être transformés par leurs parents,

mais aux parents d’être transformés par leurs enfants.

De vivre l’éclosion de leurs sentiments,

d’assister leurs pensées,

d’entrer en empathie

avec ce qui les traverse et les fonde.”

Vincent Cespedes

Que disent nos larmes?

Que voir quand les pleurs sont là? La question mène à des réponses!

Je me vois encore, vers l’âge de 14 ans, me regarder dans le miroir alors que j’étais occupée à pleurer. Je me demandais si je pouvais extraire quelques informations de cette perception.

Evidemment, j’ai continué cette observation sans obtenir de réponses satisfaisantes. Cependant, la question était désormais posée.

Je n’avais ni la maturité, ni les connaissances et donc ni l’intelligence pour avoir accès aux réponses.

Intelligence signifie, pour moi, lier entre, à partir des bases latines “inter + ligere”. C’est à dire, faire des ponts entre l’être, le faire, le savoir-être, le savoir-faire et le faire-savoir.

Un jour, alors que je pleurais et m’observais à nouveau (heureusement que je suis une fille ;-)), des années plus tard, j’ai remarqué quelque chose de très particulier qui prenait tout son sens à force de répétition de l’observation. Les larmes s’interprètent selon leur localité!

Heureusement que je suis une femme car des études démontrent qu’elles pleurent au moins 3x plus que les hommes. Il y a, aussi, une raison physiologique à cela car le canal est plus étroit chez les femmes 😉

Aujourd’hui, je souhaite partager mes découvertes après m’être penchée longuement sur la question des révélations profondes et sincères de nos larmes.

“Tout le monde peut innover,

si sa vie en dépend.”

Akio Morita


Supprimer les automatismes

Lors de mon voyage sur Facebook, dans un groupe privé, j’ai eu la chance de lire les interrogations émises par Marie-S. 

Les voici:

“Nos émotions… les yeux qui se mouillent… doit-on chercher à interpréter? Essayer de comprendre pourquoi ce mot, cette situation fait que l’on réagit ainsi? Je viens de me rendre compte que je pleure en entendant la phrase “je suis fier de toi”.  Ces mots ne me sont pas forcément adressés. Je les ai entendus dans une série policière par exemple. Et me voilà pourtant émue. Du coup, je m’interroge… Ai-je besoin de les entendre? Est-ce pour cela que mes larmes coulent spontanément? Est-ce une sorte de signe de mon inconscient qui tente de m’alerter? Et vous, comment analysez-vous ce genre d’émotions? Comment les comprenez-vous?”

Je m’empresse alors de demander à Marie-S. si elle a repéré d’où s’échappe la larme. Nouveau coup de chance, elle le savait parfaitement! Elle coule du coin de l’oeil gauche, vers le nez.

=>=>=>Je lui suggère qu’elle se sent oppressée par cette phrase. Qu’il s’agirait d’un malaise psychique sourd lié au syndrome de l’imposteur. <=<=<=

Sa réponse est la suivante:

“Voui :-/ et pourtant je n’ai pas l’impression consciente d’une imposture. Mais j’ai été effrayée ou impressionnée outre mesure par les compétences exigées pour exercer tel ou tel métier. Et depuis quelques années, je me rends compte que j’aurais pu réussir la fac ou autre. J’ai laissé la place à un immobilisme pesant. Je n’ai pas essayé pour ne pas échouer. Je lis un blog sur le sujet et la comparaison à autrui me semble être un facteur qui m’a menée sur cette pente :-/ Heureusement, je vois que je commence à m’autoriser des erreurs. Je me force à accepter un travail imparfait. Je commence à lâcher prise :-)”

CQFD!

Je lui dis simplement que c’est parfait et que les larmes liées à cette fameuse phrase disparaîtront certainement.

“Si tu veux passer à autre chose,

tu dois d’abord comprendre pourquoi tu ressentais ces émotions

et pourquoi maintenant,

tu n’as plus besoin de les ressentir.”

Mitch Albom


Découvrez les significations de vos larmes et

calmez les souffrances qui y sont liées 

avec le soutien de votre esprit critique! 


Réservez-vous l’accès très particulier à cet abonnement annuel aux “Larmes en Voix”!

 

“L’innovation systématique requiert la volonté

de considérer le changement

comme une opportunité.”

Peter Drucker

 

Le prix annuel est celui d’une élégante tenue vestimentaire,

offrez-vous une élégante tenue de l’esprit! 

Cet abonnement est fait pour vous si.…

  • Vous souhaitez un accès plus large à l’empathie dans votre vie.
  • La bienveillance fait partie de vos priorités.
  • Votre esprit est du type aventurier experimental qui aime les découvertes inédites à partir d’expériences simples d’accès.
  • Vous vous préoccupez du regard et de l’expression de votre authenticité.
  • Vous souhaitez recevoir un courrier qui vous en dit plus chaque dimanche.

Résumé de la commande

Vos larmes en voix

  1. Accès à l ‘ abonnement annuel aux emails du dimanche qui révèlent les implications des larmes! 
  2. Accès au groupe Facebook  privé!
  3. Les versements incluent une période d’essai et de rétractation de 14 jours à 0€!
  4. Vos transactions bancaires sont gérées par Stripe et sont 100% sécurisées!

12 x 15,702 € HT

 

J'achète

Je clique et je paye en une fois!

Total HT 157.03 €
TVA (21%) 32.98 €
Total 190 €
 si ce montant est payé en un seul versement

J'achète

Je clique et je paye en 12 fois!

ou 12 x 17,83€ HT si payé mensuellement

 

 

 

Découvrez les significations de vos larmes et

calmez les souffrances qui y sont liées 

avec le soutien de votre esprit critique!

 

Accédez au groupe privé Facebook dédié


Ses larmes en voixObservez cet oeil droit qui laisse une larme, légèrement décentrée vers l’extérieur, s’écouler sur sa joue. Et son oeil gauche qui freine une larme qui se place totalement à l’extérieur de son oeil…

 

Ce bébé exprime sa légère panique face à l’action en cours et se sent désorienté. Voilà ce qui peut être perçu à travers une analyse récurrente des écoulements de larmes.

 

Les enfants se roulent par terre, tapent, crient… parce qu’ils sont des personnes à part entière. Ils vivent pleinement leurs émotions.

 

Eh oui, l’expression de leurs besoins primaires comme manger et dormir ou encore des besoins secondaires de sécurité, etc. est à considérer.

 

Car quand ces besoins sont inassouvis, ils provoquent des tensions, des frustrations et déclenchent souvent des crises, des colères, comme les adultes en fait!

 

Des réactions inappropriées, par manque de compréhension, font souffrir davantage.

 

Expérimenter cette nouvelle approche des écoulement de larmes vous plonge directement dans l’empathie face à la souffrance exprimée.

 

“Ce n’est pas aux enfants d’être transformés par leurs parents,

mais aux parents d’être transformés par leurs enfants.

De vivre l’éclosion de leurs sentiments,

d’assister leurs pensées,

d’entrer en empathie

avec ce qui les traverse et les fonde.”

Vincent Cespedes


Que disent nos larmes?

Que voir quand les pleurs sont là? La question mène à des réponses!

 

Je me vois encore, vers l’âge de 14 ans, me regarder dans le miroir alors que j’étais occupée à pleurer. Je me demandais si je pouvais extraire quelques informations de cette perception.

 

Evidemment, j’ai continué cette observation sans obtenir de réponses satisfaisantes. Cependant, la question était désormais posée.

 

Je n’avais ni la maturité, ni les connaissances et donc ni l’intelligence pour avoir accès aux réponses.

 

Intelligence signifie, pour moi, lier entre, à partir des bases latines “inter + ligere”. C’est à dire, faire des ponts entre l’être, le faire, le savoir-être, le savoir-faire et le faire-savoir.

 

Un jour, alors que je pleurais et m’observais à nouveau (heureusement que je suis une fille ;-)), des années plus tard, j’ai remarqué quelque chose de très particulier qui prenait tout son sens à force de répétition de l’observation. Les larmes s’interprètent selon leur localité!

 

Heureusement que je suis une femme car des études démontrent qu’elles pleurent au moins 3x plus que les hommes. Il y a, aussi, une raison physiologique à cela car le canal est plus étroit chez les femmes 😉

 

Aujourd’hui, je souhaite partager mes découvertes après m’être penchée longuement sur la question des révélations profondes et sincères de nos larmes.

 

“Tout le monde peut innover,

si sa vie en dépend.”

Akio Morita


Supprimer les automatismes

Lors de mon voyage sur Facebook, dans un groupe privé, j’ai eu la chance de lire les interrogations émises par Marie-S. 

Les voici:

“Nos émotions… les yeux qui se mouillent… doit-on chercher à interpréter? Essayer de comprendre pourquoi ce mot, cette situation fait que l’on réagit ainsi? Je viens de me rendre compte que je pleure en entendant la phrase “je suis fier de toi”.  Ces mots ne me sont pas forcément adressés. Je les ai entendus dans une série policière par exemple. Et me voilà pourtant émue. Du coup, je m’interroge… Ai-je besoin de les entendre? Est-ce pour cela que mes larmes coulent spontanément? Est-ce une sorte de signe de mon inconscient qui tente de m’alerter? Et vous, comment analysez-vous ce genre d’émotions? Comment les comprenez-vous?”

Je m’empresse alors de demander à Marie-S. si elle a repéré d’où s’échappe la larme. Nouveau coup de chance, elle le savait parfaitement! Elle coule du coin de l’oeil gauche, vers le nez.

 

=>=>=>Je lui suggère qu’elle se sent oppressée par cette phrase. Qu’il s’agirait d’un malaise psychique sourd lié au syndrome de l’imposteur. <=<=<=

 

Sa réponse est la suivante:

 

“Voui :-/ et pourtant je n’ai pas l’impression consciente d’une imposture. Mais j’ai été effrayée ou impressionnée outre mesure par les compétences exigées pour exercer tel ou tel métier. Et depuis quelques années, je me rends compte que j’aurais pu réussir la fac ou autre. J’ai laissé la place à un immobilisme pesant. Je n’ai pas essayé pour ne pas échouer. Je lis un blog sur le sujet et la comparaison à autrui me semble être un facteur qui m’a menée sur cette pente :-/ Heureusement, je vois que je commence à m’autoriser des erreurs. Je me force à accepter un travail imparfait. Je commence à lâcher prise :-)”

 

CQFD!

 

Je lui dis simplement que c’est parfait et que les larmes liées à cette fameuse phrase disparaîtront certainement.

 

“Si tu veux passer à autre chose,

tu dois d’abord comprendre pourquoi tu ressentais ces émotions

et pourquoi maintenant,

tu n’as plus besoin de les ressentir.”

Mitch Albom


 Découvrez ce qui se cache derrière vos larmes

en s’essayant à la sagesse empathique expérimentale

avec le soutien de l’exercice de votre esprit critique!


Réservez-vous l’accès très particulier à cet abonnement annuel aux “Larmes en Voix”!

 

“L’innovation systématique requiert la volonté

de considérer le changement

comme une opportunité.”

Peter Drucker

 

Le prix annuel est celui d’une élégante tenue vestimentaire,

offrez-vous une élégante tenue de l’esprit! 

Cet abonnement est fait pour vous si.…

  • Vous souhaitez un accès plus large à l’empathie dans votre vie.
  • La bienveillance fait partie de vos priorités.
  • Votre esprit est du type aventurier experimental qui aime les découvertes inédites à partir d’expériences simples d’accès.
  • Vous vous préoccupez du regard et de l’expression de votre authenticité.
  • Vous souhaitez recevoir un courrier qui vous en dit plus chaque dimanche.

Résumé de la commande

Vos larmes en voix

  1. Accès à l ‘ abonnement annuel aux emails du dimanche qui révèlent les implications des larmes! 
  2. Accès au groupe Facebook  privé!
  3. Les versements incluent une période d’essai et de rétractation de 14 jours à 0€!
  4. Vos transactions bancaires sont gérées par Stripe et sont 100% sécurisées!

12 x 15,702 € HT

 

 

Je clique et je paye en une fois!

Total HT 157.03 €
TVA (21%) 32.98 €
Total 190 €
 si ce montant est payé en un seul versement

J'achète

Je clique et je paye en 12 fois!

ou 12 x 17,83€ HT si payé mensuellement

Découvrez les significations de vos larmes etcalmez les souffrances qui y sont liées avec le soutien de votre esprit critique!

 

Accédez au groupe privé Facebook dédié


Ses larmes en voixObservez cet oeil droit qui laisse une larme, légèrement décentrée vers l’extérieur, s’écouler sur sa joue. Et son oeil gauche qui freine une larme qui se place totalement à l’extérieur de son oeil…

 

Ce bébé exprime sa légère panique face à l’action en cours et se sent désorienté. Voilà ce qui peut être perçu à travers une analyse récurrente des écoulements de larmes.

 

Les enfants se roulent par terre, tapent, crient… parce qu’ils sont des personnes à part entière. Ils vivent pleinement leurs émotions.

 

Eh oui, l’expression de leurs besoins primaires comme manger et dormir ou encore des besoins secondaires de sécurité, etc. est à considérer.

 

Car quand ces besoins sont inassouvis, ils provoquent des tensions, des frustrations et déclenchent souvent des crises, des colères, comme les adultes en fait!

 

Des réactions inappropriées, par manque de compréhension, font souffrir davantage.

 

Expérimenter cette nouvelle approche des écoulement de larmes vous plonge directement dans l’empathie face à la souffrance exprimée.

 

“Ce n’est pas aux enfants d’être transformés par leurs parents,

mais aux parents d’être transformés par leurs enfants.

De vivre l’éclosion de leurs sentiments,

d’assister leurs pensées,

d’entrer en empathie

avec ce qui les traverse et les fonde.”

Vincent Cespedes


Que disent nos larmes?

Que voir quand les pleurs sont là? La question mène à des réponses!

 

Je me vois encore, vers l’âge de 14 ans, me regarder dans le miroir alors que j’étais occupée à pleurer. Je me demandais si je pouvais extraire quelques informations de cette perception.

 

Evidemment, j’ai continué cette observation sans obtenir de réponses satisfaisantes. Cependant, la question était désormais posée.

 

Je n’avais ni la maturité, ni les connaissances et donc ni l’intelligence pour avoir accès aux réponses.

 

Intelligence signifie, pour moi, lier entre, à partir des bases latines “inter + ligere”. C’est à dire, faire des ponts entre l’être, le faire, le savoir-être, le savoir-faire et le faire-savoir.

 

Un jour, alors que je pleurais et m’observais à nouveau (heureusement que je suis une fille ;-)), des années plus tard, j’ai remarqué quelque chose de très particulier qui prenait tout son sens à force de répétition de l’observation. Les larmes s’interprètent selon leur localité!

 

Heureusement que je suis une femme car des études démontrent qu’elles pleurent au moins 3x plus que les hommes. Il y a, aussi, une raison physiologique à cela car le canal est plus étroit chez les femmes 😉

 

Aujourd’hui, je souhaite partager mes découvertes après m’être penchée longuement sur la question des révélations profondes et sincères de nos larmes.

 

“Tout le monde peut innover,

si sa vie en dépend.”

Akio Morita


Supprimer les automatismes

Lors de mon voyage sur Facebook, dans un groupe privé, j’ai eu la chance de lire les interrogations émises par Marie-S. 

Les voici:

“Nos émotions… les yeux qui se mouillent… doit-on chercher à interpréter? Essayer de comprendre pourquoi ce mot, cette situation fait que l’on réagit ainsi? Je viens de me rendre compte que je pleure en entendant la phrase “je suis fier de toi”.  Ces mots ne me sont pas forcément adressés. Je les ai entendus dans une série policière par exemple. Et me voilà pourtant émue. Du coup, je m’interroge… Ai-je besoin de les entendre? Est-ce pour cela que mes larmes coulent spontanément? Est-ce une sorte de signe de mon inconscient qui tente de m’alerter? Et vous, comment analysez-vous ce genre d’émotions? Comment les comprenez-vous?”

Je m’empresse alors de demander à Marie-S. si elle a repéré d’où s’échappe la larme. Nouveau coup de chance, elle le savait parfaitement! Elle coule du coin de l’oeil gauche, vers le nez.

 

=>=>=>Je lui suggère qu’elle se sent oppressée par cette phrase. Qu’il s’agirait d’un malaise psychique sourd lié au syndrome de l’imposteur. <=<=<=

 

Sa réponse est la suivante:

 

“Voui :-/ et pourtant je n’ai pas l’impression consciente d’une imposture. Mais j’ai été effrayée ou impressionnée outre mesure par les compétences exigées pour exercer tel ou tel métier. Et depuis quelques années, je me rends compte que j’aurais pu réussir la fac ou autre. J’ai laissé la place à un immobilisme pesant. Je n’ai pas essayé pour ne pas échouer. Je lis un blog sur le sujet et la comparaison à autrui me semble être un facteur qui m’a menée sur cette pente :-/ Heureusement, je vois que je commence à m’autoriser des erreurs. Je me force à accepter un travail imparfait. Je commence à lâcher prise :-)”

 

CQFD!

 

Je lui dis simplement que c’est parfait et que les larmes liées à cette fameuse phrase disparaîtront certainement.

 

“Si tu veux passer à autre chose,

tu dois d’abord comprendre pourquoi tu ressentais ces émotions

et pourquoi maintenant,

tu n’as plus besoin de les ressentir.”

Mitch Albom


 Découvrez ce qui se cache derrière vos larmes

en s’essayant à la sagesse empathique expérimentale

avec le soutien de l’exercice de votre esprit critique!


Réservez-vous l’accès très particulier à cet abonnement annuel aux “Larmes en Voix”!

 

“L’innovation systématique requiert la volonté

de considérer le changement

comme une opportunité.”

Peter Drucker

 

Le prix annuel est celui d’une élégante tenue vestimentaire,

offrez-vous une élégante tenue de l’esprit! 

Cet abonnement est fait pour vous si.…

  • Vous souhaitez un accès plus large à l’empathie dans votre vie.
  • La bienveillance fait partie de vos priorités.
  • Votre esprit est du type aventurier experimental qui aime les découvertes inédites à partir d’expériences simples d’accès.
  • Vous vous préoccupez du regard et de l’expression de votre authenticité.
  • Vous souhaitez recevoir un courrier qui vous en dit plus chaque dimanche.

Résumé de la commande

Vos larmes en voix

  1. Accès à l ‘ abonnement annuel aux emails du dimanche qui révèlent les implications des larmes! 
  2. Accès au groupe Facebook  privé!
  3. Les versements incluent une période d’essai et de rétractation de 14 jours à 0€!
  4. Vos transactions bancaires sont gérées par Stripe et sont 100% sécurisées!

12 x 15,702 € HT

 

J'achète

Je clique et je paye en une fois!

Total HT 157.03 €
TVA (21%) 32.98 €
Total 190 €
 si ce montant est payé en un seul versement

J'achète

Je clique et je paye en 12 fois!

ou 12 x 17,83€ HT si payé mensuellement