Asphyxie par le syndrome de l’imposteur! 2

Syndrome de l'imposteur

Nous sommes sept personnes sur dix à subir l’asphyxie du syndrome de l’imposteur qui se traduit par le manque de confiance en soi. C’est une bonne et une mauvaise nouvelle! Pourquoi? Parce qu’une question se pose dès lors au sujet de nos identités. En réalité, la mauvaise nouvelle n’est que passagère à partir de la réaction au problème.

Dans la boutique, une visualisation hypnothérapeutique soutiendra les démarches de remédiation.

Asphyxie par le syndrome de l’imposteur pour qui?

La bonne nouvelle est que cette asphyxie concerne les personnes douées, hyper performantes, compétentes, intelligentes et les autodidactes. Voilà qui redore le blason de l’humanité et des identités.

Ce phénomène a pu prendre place à cause des mécanismes sociaux et éducationnels. La recherche de l’exploitation maximale des compétences mène aux propos tels que: “c’est bien mais tu pourrais améliorer ceci et puis encore cela”. Ces sollicitations incessantes et en tous lieux, nous poussent à penser qu’en fait, ce n’est jamais suffisant et qu’il en faut toujours plus pour être légitime.

Les autodidactes en souffrent encore plus à cause du manque de la reconnaissance institutionnelle. Ils ne possèdent pas le papier qui atteste les aptitudes.

Les points communs des personnes victimes de l’asphyxie par le syndrome de l’imposteur

Ces personnes ont peur de la réussite, elles n’en ont pas l’habitude et n’y trouve pas leur place. Alors que l’inverse devrait se produire selon la vraie logique du processus de développement.

Notre système les invite à penser que le succès n’est pas mérité parce que l’esprit, dans sa confusion, n’est plus capable de reconnaître ses véritables forces ou faiblesses. Alors ces victimes d’un manque à gagner se comparent, en fonction de leurs manques, par rapport aux forces des autres. Reconnaissant ainsi uniquement les forces des autres et leurs propres faiblesses.

Quels sont les impacts de cette asphyxie par le syndrome de l’imposteur?

Les personnes procrastinent et s’auto-sabotent, justifiant ainsi leur perception d’eux-même. Et à l’extrême opposé, d’autres travaillent comme des acharnés afin de se justifier et pour se sentir à la hauteur.

Mais quelque soit le schéma répétitif suivi, le doute persiste, l’anxiété est permanente car subsiste l’affreuse crainte d’être démasqué. Un imposteur réside dans l’esprit qui nourrit ce sentiment de ne pas être à la hauteur.

La souffrance de ne pas s’octroyer, ni d’accepter le mérite qui pourtant leur revient est indéracinable si le problème n’est pas traité d’une façon ou d’une autre.

Le chemin de l’apprenti-sage pour sortir de l’asphyxie par le syndrome de l’imposteur

Cette remédiation passe par l’alignement simple entre la conscience et la connaissance.

Prendre conscience que les centres d’intérêts étudiés transforment quelqu’un en expert même si le chemin des connaissances est inabouti. Qui connait tout dans son domaine d’expertise? Personne! Trop d’informations et même parfois contradictoires sont des limites en soi.

Apprendre à se re-connaître en se félicitant des bien fondés et en reconnaissant ses propres mérites en chemin. C’est maintenant le bon moment pour prendre conscience de sa véritable valeur.

Un conseil pratique serait de se rendre au magasin pour y acheter le cahier de ses propres réussites, si petites soient elles. Ce sera excellent pour l’esprit de pouvoir se reconnecter avec ses véritables pouvoirs.

Établir un sentiment de confiance en soi et de sécurité sur le plan personnel, constitue la base préalable essentielle à toute évolution et changement de vie. Cela va provoquer une amélioration de votre puissance à tous les niveaux, ce qui vous fournit les ressources nécessaires pour tout changement. Donc, dès maintenant, redressez vous et adoptez en permanence la posture bien alignée du “I” avec votre corps, épaules relâchées évidemment mais légèrement tirées vers l’arrière. Laissez vous guider par un fil invisible qui traverse votre tronc jusqu’au sommet du crâne.

Bien à vous!

Si 👍, à partager. Merci !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Asphyxie par le syndrome de l’imposteur!