L’analyse transactionnelle nous enseigne comment envisager les communications interpersonnelles! Comment se positionner par rapport à ses différentes communications?

Les positions de vie détiennent les réponses à cette question.

Quelles sont les bases pour une bonne relation interpersonnelle?

Les positions de vie éclairent l’attitude générale que l’on adopte en fonction de l’estime de soi et de l’estime de l’autre.

Elles se fondent sur des croyances lentement construites à partir de nos expériences.

Des certitudes au sujet de soi et des autres s’ échafaudent depuis l’enfance et elles seront les bases de nos scénarios de vie.

Quelles sont les meilleures et les pires bases pour une bonne relation interpersonnelle?

Nous opérons un choix préférentiel, qui n’est pas exclusif, d’une position de base parmi les positions de vie suivantes:

  • Je suis OK /l’autre est OK (+/+)

L’esprit et le comportement sont dirigés par la coopération. Le respect et l’estime réciproque créent l’équilibre dans la relation. Nous gagnons ensemble, j’ai mon avis et l’autre a le droit d’avoir le sien. C’est donc une relation gagnante.

Les individus concernés sont authentiques, centrés, collaborants, communicatifs, conscients, créatifs, détendus, dynamiques, épanouis, lucides, objectifs, optimistes, … et vont de l’avant.

  •  Je suis OK /l’autre n’est pas OK (+/-)

L’esprit et le comportement sont dirigés par la compétition. Le sentiment de supériorité et de mépris est présent.  Tendance à se surévaluer et  sous évaluer l’autre. Je gagne et tu perds!

Les individus concernés sont accusateurs , arrogants, cassants, colériques, condescendants , dévalorisants, exigeants , critiques , manipulateurs , prétentieux, sauveurs, sévères, susceptibles …

  •  Je ne suis pas OK /l’autre est OK (-/+)

L’esprit et le comportement sont dirigés par la peur, le sentiment d’infériorité et l’esprit de compétition.  Tendance à se dévaloriser et à se culpabiliser. Si tu gagnes, je perds !

Les individus concernés sont admiratifs, généreux, gentils, influençables, soumis, sauveurs, victimes, effrayés, … Ils se sentent inférieurs, coupables et ont besoin de plaire.

 

  •  Je ne suis pas OK /l’autre n’est pas OK (-/-)

Position de renoncement, de sabotage et d’autodestruction. Position démissionnaire et désabusée qui peut aller jusqu’au suicide.  Je préfère que nous perdions tous les deux que de te voir gagner !

Les individus concernés ont tendance à se mettre à l’écart, être défaitistes , démissionnaires , déprimés, désabusés  .Ils sont ironiques, sceptiques, pessimistes, résignés, tristes , passifs et suicidaires.

 

Avez-vous une question qui reste en suspens? Partagez-la ci-dessous.

L’Analyse Transactionnelle est une méthode de développement personnel pour mieux se connaître, se sentir bien au milieu des autres et prendre sa vie en main.

Elle nous sensibilise aux différents modèles de communication et nous invite à choisir nos comportements en conséquence.

Elle propose notamment une grille d’analyse claire et des outils efficaces pour résoudre les conflits dans un groupe : une famille, une équipe, une organisation…

Après avoir défini les concepts de base de l’AT, ce guide illustre ses applications pratiques et vous suggère des tests complets pour vous permettre de progresser personnellement.

Chacun peut observer que nous changeons d’état selon nos interlocuteurs, selon les circonstances.

L’Analyse Transactionnelle a repéré, codifié ces états de notre moi avec des mots simples.

Ce véritable outil d’évolution et de communication nous explique comment se forge pour chacun un véritable mode d’emploi de la vie (un « scénario de vie »), à quels mots d’ordre nous obéissons dans notre tête, dans quels « jeux psychologiques » néfastes nous sommes entraînés et comment nous pouvons les éviter.

Il démontre surtout, concrètement, comment vivre avec les autres des relations efficaces, agréables et épanouissantes.

  • 2
    Shares
%d blogueurs aiment cette page :